Le projet

ProM est un projet européen visant à proposer aux enseignants européens un programme de formation professionnelle à distance ; l’objectif est l’accompagnement en vue de la préparation, l’élaboration et la gestion d’actions de mobilité.

À quel public le projet s’adresse-t-il ?

  • aux enseignants, destinataires des modules de formation ;
  • aux formateurs et aux décideurs, qui peuvent choisir d’intégrer ces modules aux cursus.

Le projet en bref

  • Les enseignants effectuent une brève auto-évaluation en ligne, concernant leur niveau actuel de compétences liées à la gestion de la mobilité. Ils reçoivent ensuite des recommandations sur mesure et sont orientés vers les modules de formation du projet qui répondent le mieux à leurs besoins.
  • Les modules d’apprentissage sont basés sur une plateforme en ligne : les enseignants ont la possibilité de suivre plusieurs modules de formations, dans le but d’acquérir ou de renforcer les compétences nécessaires à la mise en place et à la gestion d’initiatives de mobilité (échanges/stages ; mobilité physique/virtuelle).
  • Les enseignants ont également la possibilité de suivre un module tutoré, et de bénéficier ainsi des recommandations et des conseils de la part de formateurs spécialisés. Ce module associant des professionnels issus de toute l’Europe, il favorisera le développement de relations transnationales et la création d’un réseau international dynamique.

Quand la plateforme de formation sera-t-elle disponible ?

Les premiers modules seront mis à disposition des utilisateurs à partir d'avril 2014. Les abonnés à la lettre d’information seront tenus informés de toutes les nouveautés du projet.

Qu’entend-on par mobilité ?

La mobilité, l’une des priorités clé de la Commission européenne, est définie comme un séjour dans un autre pays européen, pour une période limitée dans le temps, à des fins éducatives ou professionnelles.

Mobilité sur financement européen

L’une des initiatives phares de l’Union européenne, le programme Erasmus+, propose une prise en charge de la mobilité dans le cadre de deux « actions clés » : Action clé n°1 « Mobilité des individus à des fins d’apprentissage » et Action clé n°2 « Coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques ». Ces initiatives de mobilité européenne sont variées : elles vont du séjour individuel dans une école à des projets de partenariat associant des institutions issues de différents pays européens en passant par un stage de formation professionnelle dans un autre pays.

Mobilité ad hoc

L’approche du ProM est transversale ; le projet vise à accompagner la mobilité dans le cadre de programmes européens, mais également d’autres formes de mobilité, réalisées grâce à un financement local, régional ou national (jumelages, partenariats, échanges bilatéraux, etc.).

Mobilité virtuelle

La mobilité « virtuelle » sera également prise en compte dans le cadre des formations ProM. Ce terme fait référence à un projet entre élèves de différents pays, où la collaboration passe uniquement par une coopération via des outils numériques tels que la visioconférence et les plateformes en ligne.

Pourquoi ce projet ?

La mobilité est une priorité clé de la politique éducative européenne, impulsée par les Etats membres conscients de l'enjeu pour :

  • la croissance économique ;
  • le développement d’une société fondée sur le savoir ;
  • son apport pour renforcer l’identité et la citoyenneté européennes chez les jeunes.

L’UE a développé une série de programmes et d’outils destinés à faciliter les actions de mobilité, en proposant des structures et en finançant directement des initiatives à l’intention des élèves, des apprentis et des enseignants. Cependant, malgré les efforts de simplification entrepris, participer et faire participer à ces actions de mobilité ne vont pas de soi. L’enseignant développeur de mobilité doit faire face à de nouvelles responsabilités organisationnelles et managériales en rupture avec son ancien rôle de transmetteur de connaissances disciplinaires. Le projet ProM vise à combler le besoin des enseignants de disposer d’une formation solide en matière de gestion de projets de mobilité.